Quels sont les meilleurs isolants naturels ?

L’isolation d’une maison compte beaucoup dans la construction. Devant les limites des matériaux synthétiques, l’écologie en matière d’isolation tend à être en vogue. Les isolants écologiques  présentent en effet des avantages qu’on ne retrouve pas dans les produits conventionnels.

Les isolants adaptés aux constructions

Le panneau isolant de laine de bois en version souple ou semi rigide est idéal pour la sous toiture et le doublage de murs périphériques. Dans ce cas, une densité de 50kg/m3 avec un coefficient d’isolation lambda de 0.38 w/mk, est requise. Le panneau en ouate de cellulose, composée avec une parité de 85% de ouate de cellulose et 15% de fibre textile, est indiqué pour isoler les combles perdus, les planchers intermédiaires ou les murs en caisson. Le  chanvre est un isolant naturel par excellence. La paille de chanvre en vrac, appelée également chènevotte, sert à la réalisation de dalle de chanvre et à la fabrication d’enduit isolant chaux chanvre. Le liège expansé naturel a la même utilisation que l’ouate de cellulose. En version granulée, il permet, en outre, de réaliser des enduits isolants à la chaux.

L’utilisation isolante multiple

Les constructeurs commencent à privilégier les isolants écologiques au détriment des matériaux synthétiques pour plusieurs raisons. Les échanges thermiques entre l’extérieur et l’intérieur de la maison s’en trouvent améliorées. Promptes à résorber la vapeur d’eau à l’intérieur des habitations, ces isolants jouent parfaitement le rôle de régulateur de taux d’hygrométrie. D’autre part, ces isolants naturels absorbent également les sons et offrent une acoustique complète. Le panneau de fibre de bois rigide est un exemple parfait d’isolant thermique et phonique pour sols, murs plafonds et sous toiture. S’il s’agit de fibres de bois rainuré, il sera utilisé comme support d’enduis. Les produits d’origine animale sont aussi utilisés comme isolants. Ainsi, la laine de mouton en vrac, produite à partir de la tonte, sert d’isolant pour les toitures. Les canards sont aussi mis à contribution car leurs plumes figurent sur la liste des isolants écologiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *