Entretenir son jardin et se débarrasser des feuilles mortes : notre guide

Que ce soit en été pour avoir une pelouse impeccable ou en automne lorsque les arbres commencent à perdre leurs feuilles, un outillage adéquat peut vous éviter bien des tracas. Notre article aujourd’hui est consacré aux souffleurs de feuilles et plus particulièrement à ceux qui embarquent une fonction broyeur.

Un souffleur-broyeur, c’est quoi ?

Vous connaissez sûrement le souffleur de feuille que l’on croise régulièrement en ville ou en campagne durant l’automne. Ces machines permettent un gain de temps considérable lorsqu’il s’agit de grouper les feuilles mortes en vue de s’en débarrasser. En revanche, ils sont bien moins pratiques que les souffleurs équipés de la fonction de broyage des déchets.

Le souffleur-broyeur n’est donc autre qu’un souffleur classique mais qui dispose d’un système d’aspiration qui vient collecter les feuilles mortes ainsi que les détritus humides avant de les broyer et de les stocker dans un récupérateur. C’est un atout indéniable puisque vous n’aurez pas à chercher une solution supplémentaire pour gérer votre tas de feuilles : le volume sera bien moins important du fait du broyage et le résultat obtenu pourra être utilisé directement sous forme de compost !

Comment choisir son souffleur ?

Comme il en existe pour tous les besoins, il peut être déroutant de trouver le sien ! Voici quelques rapides conseils qui vous aideront au moment de passer à l’achat. Si vous en voulez d’avantage, n’hésitez pas à aller voir du côté du site aspiro-souffleur.fr qui regorge de conseils.

Quel terrain devez-vous couvrir ?

C’est le critère de choix numéro 1. Si vous avez un petit terrain à couvrir, un souffleur électrique fera sûrement l’affaire. Plus facile d’entretien, plus léger et plus écologique il sera parfait pour vous ! Bien que moins puissants que les souffleurs/broyeurs thermiques, vous viendrez facilement à bout de vos déchets ! Le seul inconvénient que nous y voyons est donc le fil qui vous suivra pendant votre travail. Bien que certains modèles soient équipés de batterie, il faudra alors jongler avec leur autonomie. A réserver aux petits terrains donc !

Les souffleurs thermiques seront bien plus à l’aise pour travailler sur de grandes surfaces sans rechigner à la tâche. En revanche ils sont souvent plus lourd, demande un mélange spécifique d’essence pour tourner et nécessite un entretien tout autre que les modèles électriques. Ils sont donc à réserver aux jardiniers exigeants (voire professionnels) qui ont de gros besoins !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *