Rangez votre bêche, préférez la grelinette !

0
353

Préparer la terre de son jardin est un travail pénible qui demande beaucoup d’énergie. Traditionnellement réalisé avec une bêche, on retourne la terre pour ensuite briser les mottes avant d’affiner la surface au râteau. Le poids de la terre soulevée par l’outil est réparti sur les jambes fléchies. De cet fait; le dos lui aussi est sollicité car la position est inconfortable. Partant de ce constat, André Grelin, un fermier français, eu l’idée de créer un outil pour décompacter le sol en limitant l’effort physique.  Breveté en 1963, la grelinette est née. C’est une fourche munie d’un double manche. Grâce à ses manches, le poids peut être répartie à deux endroits. Il n’est plus nécessaire de soulever la terre. On plante la grelinette et grâce à un effet de levier, on soulève la terre pour la décompacter. La motte crée par le soulèvement sera émiettée grâce à un croc lors de l’étape suivante de la préparation de la planche de culture.

Le travail du sol devient plus facile avec cet outil de jardinage.

On dit que cet outil de jardinage respecte le dos car tout l’appui se fait sur les deux manches. Puis, la fourche permet une bonne pénétration du sol qui demande peu d’énergie. La grelinette gagne en popularité peu à peu vu qu’elle ne retourne plus le sol, les microorganismes présents dans la terre ne sont plus perturbés. Il est enfin possible de préparer le sol en limitant le bouleversement de la faune présente. Elle est aussi bien adaptée pour les jeunes jardiniers comme pour les plus âgés. La grelinette est devenue un outil indispensable pour tout bon jardiner bio qui se respecte. Elle est d’ailleurs devenue l’outil de prédilection de Jean-Martin Fortier le maraîcher québécois. C’est lui qui a commencé à en faire la promotion lors de ces conférences sur ses techniques de maraîchages bio avancées.

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE